Xavier Passot, l'actuel responsable du G.E.I.P.A.N., va quitter son poste fin janvier. Après des années à la tête de ce service du C.N.E.S. consacré à l'étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés, Xavier Passot n'hésite pas à dire qu'il n'y a rien de probant en faveur de l'existence des ovnis, ces objets volants non identifiés qui défient l'imagination.

Le futur responsable du G.E.I.P.A.N. dont nous tairons le nom à sa demande, se déclare lui-même sans culture ufologique. L'esprit ouvert et en éveil, désireux d'un changement professionnel radical, il voit son nouveau poste comme une opportunité, une véritable mission intéressante, citoyenne et civique. Une mission d'expertise potentiellement compliquée dotée d'une dimension philosophique, où la question a plus d'importance que la réponse.

Quel est l'état des phénomènes connus et inconnus? Quel type de question peut-on poser à la science? Est-ce que le G.E.I.P.A.N. fait avancer la science? Est-ce qu'il apporte de la matière à la science? Autant de questions que se pose celui qui va prendre en main le G.E.I.P.A.N. pour les années à venir.

Un homme différent, une approche différente.

Thierry Gaulin,

le 11/01/2016.