Cette petite commune du Cantal, à la limite de la Corrèze, a accueilli le temps d'un long week-end le Village Suricate organisé

Stéphane Dier, président de l'association des Suricates

par l'association loi 1901 Suricate efficacement soutenue par Laboratoire de Recherche sur la Foudre1 ainsi que par la mairie. L'association O.V.N.I.-Languedoc, invitée depuis des mois à participer à cet événement, a été représentée durant tout le week-end par son président, Thierry Gaulin, son trésorier, Bernard Dupi, et l'un de ses membres les plus actifs, Thierry Puech.

 

L'ouverture au public s'est faite dès le vendredi 23 à 14h. La première conférence d'une longue série a été assurée par deux gendarmes de la Brigade de Gendarmerie des Transports aériens et a porté sur la législation actuelle encadrant le vol des drones civils. L'équipe d'O.V.N.I.-Languedoc présente sur place a eu l'occasion de discuter longuement avec eux dès avant la conférence lors de leur passage par notre stand.

 

Raymond Piccoli, astrophysicien, directeur du laboratoire de la Foudre

Raymond Piccoli, astrophysicien et Directeur du Laboratoire de Recherche sur la Foudre a pris la suite avec un excellent exposé bien documenté sur la foudre en boule. Lors des discussions entre deux conférences, M. Piccoli a également pu expliquer une observation réalisée par une membre du réseau Suricate en 2012 en Charente.

 

En fin de journée, Stéphane Dier, le président de l'association Suricate, a présenté le réseau Opération Suricate avant de lancer en début de soirée une veillée à Champs/Tarentaine.

 

La journée du samedi 24 octobre s'est ouverte avec une conférence d'Antoine Perreux portant sur les stations de détection O.S.I.R.I.S.

 

L'adjudant-chef Philippe Simonet de Laborie, un ancien du C.O.S.2 et de la Gendarmerie, aujourd'hui pilote dans le privé, a enchaîné avec un exposé très technique sur les domaines de vol des hélicoptères.

 

La projection d'une vidéo sur les méprises possibles lors de l'observation du ciel a été présentée dès la reprise après le repas de midi.

 

Dans la foulée, Mathias Reuss, pilote de ligne, a présenté au public de plus en plus nombreux les différents types d'avions de ligne qui

Mathias Reuss, pilote de ligne.

sillonnent le ciel ainsi que les principales observations auxquelles ils peuvent donner lieu. M. Reuss en a profité, au passage, pour tordre le cou au mythe des « chemtrails », ces prétendues traînées composées de produits chimiques intentionnellement dispersées dans l'atmosphère par les gouvernements pour des raisons dissimulées au grand public.

 

Un atelier dédié aux enfants animé par un astrophotographe amateur de grand talent, Lionel Guyonnet, s'est ouvert à 15h et a permis aux plus jeunes de s'initier à l'astronomie en confectionnant des cartes du ciel.

 

Thierry Gaulin, président d'O.V.N.I.-Languedoc

Dans le même temps, à 15h30, commençait une conférence sur les X-Files des bords de Méditerranée animée par Thierry Gaulin, de l'association O.V.N.I.-Languedoc. Une sélection de dossiers choisis de 1621 à nos jours était abordée plus ou moins longuement.

 

Xavier Passot, le responsable du G.E.I.P.A.N.3, a mis en évidence à partir de 17h les illusions de perception auxquelles peut être

Xavier Passot, responsable du G.E.I.P.A.N. (C.N.E.S.)

confronté un observateur du ciel. Il est à noter qu'après des années à la tête du service peut-être le plus mal aimé du C.N.E.S., M. Passot s'apprête à prendre sa retraite et que l'identité de son successeur sera bientôt révélée au public.

 

Le dernier intervenant de la journée n'était autre qu'un grand professionnel dans ce domaine, Jean-Claude Bourret, 74 ans et l'esprit toujours alerte, venu tout spécialement présenter aux désormais quelques 100 personnes présentes sa vision générale sur les O.V.N.I. ou encore la place de l'homme dans l'univers.

Jean-Claude Bourret, le parrain de ces journées Suricates

Un lâché de lanternes thaï clôturait vers 23h cette longue mais très intéressante journée du Village Suricate.

 

Le dimanche 25 a hélas connu une désaffection du public. La conférence de Lionel Guyonnet sur l'astrophotographie, de l'espace proche ou de l'espace lointain, s'est pourtant révélée des plus intéressantes tout comme celle de Christophe Delannoy sur le fonctionnement des veillées d'observations Suricate et la méthodologie mise en place par l'association.

 

Nous mêmes, Languedociens, ne pûmes assister à la toute dernière conférence de la journée animée par un spécialiste des réseaux satellitaires et de la propulsion, Karim Bentabet. En effet, avec plus de 4h de route à faire, nous étions partis vers 15h30...

Quelques photos en vrac:

Jean-Claude Bourret regardant Jean-Claude Bourret

Le public 

Le public lors de la conférence de Jean-Claude Bourret.

Le public de plus en plus nombreux.

1www.labofoudre.com

2Commandement des Opérations Spéciales.

3Groupe d'Etude et d'Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, un département du Centre National d'Etudes Spatiales.