Il n'est pas très fréquent qu'un ingénieur en électronique, agrégé de Physique qui plus est, remette en question la version officielle de l'exploration lunaire. Apollo 11 a-t-il été le premier vaisseau spatial habité à alunir ou toutes ces belles images, proteuses de rêve, que nous connaissons depuis notre enfance ne sont-elles que le résultat d'une gigantesque manipulation?

17 

    En cette soirée du 21 septembre, analysant des photographies porteuses de singularités, décortiquant la course des astronautes sur le sol lunaire, réduisant les projections de poussière à des formules mathématiques, modélisant des trajectoires concordantes ou non concordantes, l'intervenant de la soirée s'est employé à prouver la conclusion à laquelle il est arrivé après des mois de travail: les images montrant l'homme sur la Lune ont été tournées... en studio. Un exemple tiré de la soirée: y a-t-il deux anomalies sur la photographie suivante?

2 anomalies

    Pourquoi une des croix (la deuxième en haut à partir de la gauche) est-elle masquée par le Rover alors que c'est la caméra qui les génére? Pourquoi dirait-on que le sol change brusquement de nature juste après le Rover, comme si on avait mis là un panneau en guise de paysage?

20    21

    Les raisons d'un tel complot - on peut ici parler de complot puisqu'il aurait fallu obtenir le silence de milliers d'ingénieurs, scientifiques et autres astronautes participants au programme spatial et ce depuis 5 décennies - sortant du champ d'expertise de notre invité, les débats ont aussi tourné autour des idées que l'on peut trouver ici ou là: la Lune serait survolée par des objets volants non identifiés, il aurait été décidé de cacher une présence étrangère à notre espèce...

La Terre vue de la Lune

    Si l'intervenant, toujours prêt à répondre aux questions et ouvert aux hypothèses contradictoires, n'a apparemment pas réussi à convaincre la majorité du public, il a sans conteste été un de ceux qui sont parvenus à "déchaîner les passions". Et à créer chez certains le doute...